Arc En Ciel

  • Fâ ou Géomancie: Que retenir?
Fâ ou Géomancie: Que retenir?

Fa ou géomancie est avant tout une science, une science universellement reconnue. Mais c’est une science divinatoire, une science occulte, surtout dans sa pratique africaine. Fa désigne un ensemble de connaissances, de sagesses universelles liées aux quatre éléments impondérables sur lesquels repose l’univers et que Dieu avait manipulés au commencement pour créer l’univers tout entier. Il s’agit de l’élément Terre, l’élément Air, l’élément Eau et enfin l’élément Feu.

A ce socle quadrupède qui sert de base au Fa, s’ajoute un cinquième élément non révélé qui joue le rôle d’énergie vitalisante et vivifiante. Ce cinquième élément s’appelle Ether et désigne chez les Kabbalistes l’Akasha qui n’est rien d’autre que l’âme du monde.

En un mot, Fa est un livre ouvert sur le Passé, le Présent et le Future avec un arsenal initiatique très dense. Fa utilise un système composé de trois langages : les noèmes (aphorismes), les légendes allégoriques et les chants. Tout cet ensemble enseigne et révèle à l’homme ses relations intimes avec lui-même, celles qu’il mène avec l’Invisible et celles plus étendues avec l’univers et les autres humains. Fa est le messager de Dieu, le pont entre le visible et l’invisible ; la lumière des peuples, la lumière qui illumine les sinueux sentiers existentiels. Au Bénin la géomancie est désignée par les termes suivants : Fa chez les Fon du Zou et du Zou-Nord, Ifa en milieu Nago, Afan par les populations qui peuplent le département du Mono.

Dans tous ces milieux, le mot garde toujours une même racine : « fa », signifiant « frais », ou « paix ». Fa est donc source de paix, de bonheur… En Arabe, il se rapporte au mot « fâh’lun [1] », qu’on peut traduire par « sort, augure». Fa est alors entre autre, un ensemble de savoirs, une science, celle du bonheur et de la destinée ; destinée des choses, destinée des êtres. Fa c’est la géomancie telle qu’on la retrouve au Nigéria, au Bénin et au Togo où les pratiques sont presque uniformes. Son aspect le plus connu est la divination qui ne représente en réalité qu’une infirme partie de ses innombrables ressources et potentialités.

[1] AZA, C. J. Le Fâ, une émanation de Dieu, Imprimerie Rapidex, Porto-Novo.